Inauguration du nouveau port d’Oyo


Le Président de la République, Denis SASSOU NGUESSO a procédé ce 10 aout 2017, à l’inauguration du nouveau port d’Oyo. L’événement s’est déroulé en présence des corps constitués nationaux et diplomatiques, devant la ferveur d’une population en liesse.



Ce port charnière entre la partie septentrionale du pays et Brazzaville a été réalisé par l’entreprise China Road Bridge and corporation (CRBC), au coût de 48 milliards 18 millions 313 mille 430 FCFA, financé à 20% par l’Etat Congolais et 80% par la République Populaire de Chine dans le cadre de l’Accord cadre sur l’arrangement spécial de coopération commercial et économique entre ces deux pays.
A l’entame de cette cérémonie, le Préfet du département de la cuvette, Monsieur Jean Pierre ECKO LEKOBA, a souhaité la bienvenue au Président de la République ainsi qu’à toute la délégation qui l’a accompagné  sur la terre de ses aïeux.  Il a également évoqué l’intérêt de ce port dans la chaîne multimodale des transports qui desservent la partie septentrionale du pays. Pour lui, ‘’cette chaîne multimodale qui, couplée au boulevard énergétique et à la fibre optique, offrent aux congolais les conditions idoines pour développer les initiatives économiques’’.
Pour sa part, le Ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, Monsieur Jean Jacques BOUYA, ce port, construit dans une contrée carrefour, sur les berges de  l’intarissable  rivière Alima, navigable en toutes saisons, participera à doper l’activité dans la zone économique spéciale d’Oyo-Ollombo. 

Il a précisé que cette infrastructure est décisive pour à l’embarquement et au débarquement des personnes et des biens en provenance et en destination des départements de la Sangha, la Likouala, la Cuvette, la Cuvette Ouest, des Plateaux, ainsi que des pays limitrophes. Il accroîtra les flux humains, développera l’économie des services, générera des emplois fiables.
Pour Jean Jacques BOUYA, « ce port qui intègre le lot d’infrastructures de base  déjà concrétisées,  interagira avec l’aéroport international d’Ollombo, la Route Nationale n°2, etc. pour impulser la  diversification de l’économie et la création des richesses qui impacteront  de fait, la micro économie de la région et la macro-économie nationale ».
Déclinant la fiche technique du port, le ministre Jean Jacques BOUYA a précisé que ce port dont la longueur totale est de 494mètres linéaires est équipé d’un quai à passagers de 194 mètres linéaires composé de deux débarcadères conçu avec des passerelles mobiles de 15x5m, sur montons flottants en structure métallique permettant l’accostage des bateaux de 3,5m de tirant d’eau, de 10 escaliers en béton armé de 1,5m de large, côté rivière et d’une rampe de mise à l’eau de vedette de 5m de largeur.
 
Ce quai à marchandise de 200 mètres linéaires sur 15 de large, permet aussi l’accostage des bateaux d’un tirant d’eau de 3,5m, dimensionné pour supporter des charges de 6 tonnes par mètre carré ;
 
La digue de protection de 100m est, quant à telle, est conçue en matelas RENO, encore appelés Gabions de 17m d’épaisseur ;
 
Par ailleurs, plusieurs autres équipements ont été posés pour rendre ce port compétitif. Il s’agit notamment de :
  • Deux grues de 60 tonnes chacune, dont l’une sur rails et l’autre mobile, pour chargement et déchargement des bateaux ;
  • Douze bollards pour l’amarrage des bateaux ;
  • Sept échelles métalliques de sauvetage ;
  • Trois bornes à quai pour le raccordement en électricité des bateaux accostés ;
  • Une gare à passagers couvrant une superficie de 525m2 composée d’une salle d’attente de 144m2, une cafétéria de 89m2, un bureau, un guichet, un dépôt, ainsi que trois blocs sanitaires ;
  • Un bâtiment administratif de 460m2 ;
  • Quatre logements pour VIP et trois autres d’astreintes pour cadres ;
  • Une station de pompage à incendie de 108m2 ;
  • Un château d’eau de 100m3 ;
  • Un restaurant.
 

Le Ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Monsieur Gilbert MOKOKI, quant à lui, a souligné l’importance de cette nouvelle infrastructure dans la sous région Afrique centrale, notamment en termes de temps, de coût et de transit. Il a par ailleurs évoqué l’élaboration en cours de son cadre juridique qui sera érigé en port autonome, avec compétence administrative sur le port de Lékety.
Le ministre Gilbert MOKOKI  en a profité pour  instruire l’antenne du Conseil congolais des chargeurs d’Oyo de travailler à la viabilisation de cette nouvelle entité économique.
La visite du port et l’exposition photo qui ont suivi la cérémonie d’inauguration ont permis au Président de la République et à toutes les sommités administratives et diplomatiques d’apprécier la qualité de l’ouvrage réalisé par les expertises chinoise et congolaise sous la maitrise d’ouvrage de la Délégation générale aux grands travaux.









L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31