L’échangeur de Talangaï ouvert à la circulation


Le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, monsieur Jean Jacques BOUYA, a procédé ce mardi 24 octobre 2017, à la mise en service de l’échangeur de Talangaï.



Accompagné par ses collègues Pierre MABIALA, Ynes Nefer INGANI et José Rodrigue NGOUONIMBA, ainsi que des autorités municipales, des parlementaires et autres élus locaux, ont enjambé l’ouvrage jusqu’à l’intersection de la rue Tchitondi qui bascule la circulation vers l’avenue des prolétaires, côté sud, et vers la deuxième sortie nord de l’autre côté.
Réalisé dans le cadre des travaux d’aménagement des voies d’accès au complexe sportif de Kintélé, l’échangeur de Keba na virage et ses quatre bretelles, sont l’œuvre de la société Française SGE-C Congo, sous le contrôle technique de l’ingénieur conseil EGIS international. Il comporte notamment : un pont à poutres préfabriquées en béton armé de 62.11m de long avec trois travées de portées quasi-identiques, d’une largeur totale de 13.20m et d’une largeur utile de 8,20m qui supporte deux voies routières de 3.80m de largeur chacune et une bande médiane de 0.60m, délimitée par deux bordures entourant un candélabre, soit une largeur chargeable de 7.60m. 

Deux trottoirs pour piétons de 2.5 m de largeur bordent les chaussées. Quatre bretelles permettant les échanges entre l’avenue des trois martyrs, l’avenue Marien NGouabi et l’accès sud du viaduc y sont aménagées. Lequel viaduc, ainsi que premier échangeur qui le surplombe pour basculer la circulation sur la deuxième sortie nord, inauguré à l’orée des jeux africains du centenaire.      
Ces travaux ont également consisté à l’aménagement des voiries urbaines composées de la rue Tchitondi depuis le croisement avec la deuxième sortie nord jusqu’à l’avenue des ancêtres, du traitement des portions aux alentours, des rues Epéna, Souanké et de la rue Loutété ; ainsi que ceux de la voie d’accès au gymnase Nicole OBA (mis en service en septembre 2015).
A cette occurrence, Jean Jacques BOUYA a parlé de l’aboutissement d’un chantier qui offre à la ville capitale des infrastructures modernes, en dépit justement de la dureté du contexte économique qui a fortement ralenti l’avancement de plusieurs projets. Poursuivant son propos, le ministre a évoqué la détermination du président de la République à poursuivre jusqu’à terme les chantiers enclenchés. Comme qui dirait, le travail ne va pas s’arrêter. 
Par ailleurs, parlant de la complexité apparente pour les usagers à s’y accommoder, le ministre a annoncé l’installation imminente des panneaux d’orientation à ce carrefour à plusieurs bretelles.