La SACE garantit le financement des projets italiens au Congo


Le ministre de l’Aménagement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya, a conféré, ce 18 octobre 2016, avec une délégation italienne de la SACE, en séjour de travail en République du Congo. La délégation a été conduite par l’ambassadeur d’Italie au Congo, Andréa MAZZELLA.



Au centre de la rencontre, l’examen de l’état d’avancement des dossiers au cœur des négociations entre les deux Etats sur la réalisation des projets dont le financement sera garanti par la SACE, consortium d’entreprises évoluant dans la réalisation des grands projets dans divers domaines. Il s’agit, notamment, de la construction du nouveau quartier résidentiel à Kintélé, fort de 5000 logements ; l’éradication des point singuliers du Chemin de fer Congo océan ; la construction de deux nouveaux quais, au port autonome de Pointe-Noire et le développement du secteur de la pêche au Congo. A l’issue de la séance de travail, la SACE a exprimé son intention de revoir le mécanisme de garantie adopté au mois d’août 2016, entre les deux parties. En lieu et place de la Convention de garantie souveraine et, le cas échéant, de la Convention de garantie cadre, ce consortium propose qu’un nouveau mécanisme soit mis en place. Celui-ci permettra à l’Etat congolais de négocier et de signer directement des accords de financement avec les banques italiennes, et ce, projet par projet.

Par ailleurs, la SACE se portera garant pour couvrir les risques d’insolvabilité en cas de défaut de paiement. Elle a en outre demandé, à la partie congolaise, de mettre à sa disposition des informations sur la situation économique du Congo. La délégation italienne transmettra aux experts congolais, dans un délai de trois semaines, les conditions de financement des banques (term sheet) et celles de la SACE. Cette documentation permettra aux différentes parties de finaliser la structuration des conventions de financement, en vue de leur signature. Cette démarche a été encouragée par le ministre Jean Jacques Bouya qui a exhorté les deux parties à diligenter le processus, afin que les négociations aboutissent à de meilleurs résultats. Il sied de rappeler que cette séance de travail traduit l’excellence des relations de coopération entre l’Italie et la République du Congo, devenue effective depuis les visites d’Etat du premier ministre Italien ? Matteo Renzi, le 20 janvier 2014 à Brazzaville, et du président Denis Sassou N’guesso, les 26 et 27 février 2015, à Rome.








L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31