La centrale hydroélectrique de Liouesso inaugurée


La centrale hydroélectrique de Liouesso a été officiellement mise en service, ce 29 mai 2017, par le président Denis Sassou N’guesso.



La cérémonie qui s’est déroulée sur le site de la centrale, en présence des corps constitués nationaux et internationaux,  a été ponctuée de trois allocutions, de la projection d’un film historique de cet ouvrage, d’un rituel des natifs de la localité et de la visite guidée de l’ouvrage et ses installations.
Dans son mot de bienvenue, le préfet du département de la Sangha, monsieur Jean Christophe TCHIKAYA, a exprimé par sa voix, la reconnaissance des populations de son département pour la promesse tenue au cours de la campagne présidentielle. Cette promesse s’est concrétisée avec l’avènement du courant continu dans le réseau de la ville. 

image_1.png image.png  (1.81 Ko)


Centrale hydroélectrique de Liouesso(19,92 MW)
Centrale hydroélectrique de Liouesso(19,92 MW)
L’électricité, fruit de son engagement et gage du développement dans toute sa diversité, ce que l’on appelle délestage, devient désormais un cauchemar pour les populations de la Sangha. « Les populations de la Sangha saluent la volonté du président de réaliser les grands projets, à l’instar de Liouesso dont les retombées seront à la dimension de l’ouvrage grâce au président de la République qui amorce une nouvelle dynamique d’émergence », a-t-il déclaré.
Suivant le film de la genèse à la réalisation de la centrale, en passant par les visites effectuées par les acteurs impliqués dans l’édification du projet, fruit de la coopération agissante entre la Chine et le Congo, l’assistance s’est imprégnée, non seulement, de tous ses contours et enjeux, mais aussi, de ses caractéristiques techniques.

image_2.png image.png  (1.81 Ko)


En sa qualité de maître d’ouvrage délégué, le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, monsieur Jean Jacques Bouya, n’a pas manqué de faire des éloges de l’homme d’Etat caractérisé du pragmatisme, de détermination et d’une volonté affichés à faire aboutir le projet.
Il a notamment mis en exergue la puissance technologique des sociétés adjugées et la volonté des ingénieurs qui est passé a exécuté le travail dans les normes, compte tenu de la disponibilité et la facilité financière issue du partenariat stratégique Congo-Chine.  
D’une puissance installée de 19.92 mégawatts, la centrale hydroélectrique de Liouesso, située à 87 km, de la ville de Ouesso, compte parmi les grandes réalisations à vocation socio-économique, en matière d’infrastructures hydroélectriques du pays.
Construite par la société China Gezhouba group company limited, au coût de 64 milliards 204 millions 397 mille 117 francs CFA, la centrale de Liouesso est un ouvrage dont l’ossature trône sur 44 mètres de hauteur maximum, sur 375 mètres de longueur et sur 8 mètres de largeur pour un volume d’exploitation de 52.250.000 mètres cubes.
Lancés le 18 mai 2012, les travaux du barrage de Liouesso ont porté sur la construction d’une digue à enrochement ; d’un évacuateur de crue ; d’un tunnel de fond ; des conduites forcées ; d’un poste de couplage ; d’un bâtiment abritant l’usine avec ses trois groupes turbo-alternateurs et doté de tous les systèmes de contrôle commande qui affirment son caractère intelligent.
                                            
La voie d’accès au site  de près de 7 kilomètres et de 7 mètres de large ainsi que la cité moderne de 40 logements des exploitants intègrent le projet. Les lignes de transport associées, l’œuvre de la société China machinery engineering corporation ont été exécutées pour un coût total de 21milliards 859 millions 938 mille 76 francs CFA.  Ces lignes alimentent actuellement les villes de Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha et de Mokéko.
L’ouvrage a mobilisé plusieurs corps de métiers, notamment des ingénieurs ; des ingénieurs en génie civile ; des hydro mécaniciens ; hydro techniciens ; des électrotechniciens ; des ingénieurs en télécommunication et en informatique et bien d’autres métiers qui ont concouru à l’achèvement de l’ouvrage.
« Pour le département de la Sangha, ces infrastructures qui se construisent, participent déjà à l’amélioration des conditions socio-économiques de base, au développement des initiatives locales, à l’amélioration des rendements des unités économiques existantes et même à venir. L’électricité pérenne participe à conforter les conditions d’apprentissage scolaire, les prestations hospitalières et d’autres conditions socioéconomiques des populations. Ces multiples bienfaits, porteurs résolus du bien-être, ne peuvent que générer un climat de confiance entre le peuple et son président. Au regard de vos multiples réalisations, surtout si l’on se donne à les égrener une à une, et si l’on tenait les statistiques de ce flot d’ouvrages que vous réalisez, on déduira aisément qu’on ne monte sur la pyramide de la réussite les mains dans la poche », a souligné le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux. 

image_3.png image.png  (1.81 Ko)


Évacuateur de crue
Évacuateur de crue
Le ministre de tutelle, Serge Blaise Zoniaba quant à, pense que le barrage de Liouesso répond à l’augmentation des capacités énergétiques. Sa rentabilité économique et sociale justifieront la portée de cette infrastructure et permettront de développer le secteur de l’énergie. D’autres projets sont en études, à savoir les barrages hydroélectriques de Chollet qui sera érigé à la frontière entre le Cameroun et le Congo  dont la puissance installée sera de 600 Mégawatts et de Sounda dont la capacité pourra atteindre les 1000 Mégawatts. Plusieurs sites sont identifiés, notamment celui de Kouembali, dans les Plateaux et de Mbama, dans la Cuvette-ouest. « Le Congo jouera un rôle de transit d’électricité grâce à l’interconnexion avec les pays voisins », a fait savoir le ministre de l’énergie et de l’hydraulique.
La cérémonie a été sanctionnée par la coupure du ruban symbolique par le président de la République, Denis Sassou N’guesso, suivie de la visite guidée des installations de la centrale.  

image.png image.png  (1.81 Ko)