La stratégie de financement de la zone économique spéciale de Pointe-Noire se dessine


Brazzaville, le 11 novembre 2016. Le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, Monsieur Jean Jacques BOUYA, a conféré avec les membres de la délégation du Fond de développement sino-africain de l’état d’avancement des études de faisabilité de la zone économique spéciale de Pointe-Noire en vue de son financement.



Les deux parties ont aussi évoqué le cadre juridique de ces parcs industriels en élaboration qui conditionnent la mise en œuvre de cet important projet. Les échanges ont notamment achoppé sur  l’intérêt d’aménager les infrastructures attenantes à ladite zone économique spéciale.
A l’occasion, Jean Jacques BOUYA, en sa qualité de coordonnateur national du comité de suivi des accords  de Johanesbourg sur le forum sino-africain (FOCAC), a salué leur détermination dans la conduite de ce dossier porté par la volonté des deux chefs d’Etats.
Pour sa part, Monsieur Zhou Chao, vice-président du fond de développement sino-africain, à la tête de la délégation chinoise, a félicité le gouvernement congolais de faciliter l’aboutissement des études de faisabilité de la zone économique spéciale de Pointe-Noire.
Les deux parties ont aussi évoqué le cadre juridique de ces parcs industriels en élaboration qui conditionnent la mise en œuvre de cet important projet. Les échanges ont notamment achoppé sur  l’intérêt d’aménager les infrastructures attenantes à ladite zone économique spéciale.
A l’occasion, Jean Jacques BOUYA, en sa qualité de coordonnateur national du comité de suivi des accords  de Johanesbourg sur le forum sino-africain (FOCAC), a salué leur détermination dans la conduite de ce dossier porté par la volonté des deux chefs d’Etats.
Pour sa part, Monsieur Zhou Chao, vice-président du fond de développement sino-africain, à la tête de la délégation chinoise, a félicité le gouvernement congolais de faciliter l’aboutissement des études de faisabilité de la zone économique spéciale de Pointe-Noire.

En outre, Monsieur Zhao qu’accompagnaient des experts en routes, en hydraulique et transport maritime, en ports à conteneurs a évoqué la nécessité de développer les infrastructures attenantes pour le succès souhaité de la zone économique spéciale de Pointe Noire. La construction de ces infrastructures participera à la fluidité de la circulation entre le centre-ville, l’aéroport international Agostino Neto, le port autonome de Pointe noire, ainsi que le port minéralier et la zone économique spéciale à construire.
Les deux parties se sont accordées de la nécessité de financer ce type de projets fédérateur dont l’importance dans le cadre de la diversification de l’économie congolaise est prouvée.
A la suite à cette fluctueuse entrevue, le ministre Jean Jacques BOUYA a insisté sur l’impact des infrastructures à développer, qui seront adossées à la Zone économique spéciale de Pointe noire.
« Ce projet pilote qui doit aboutir devra être cité en exemple dans la coopération sino-africaine  lors du prochain sommet du FOCAC », a renchéri le  ministre Jean Jacques BOUYA.