Le complexe scolaire Gampo Olilou ouvre ses portes en Octobre


Le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya et son collègue de l’enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso ont visité ce jour, 13 septembre 2017, le complexe scolaire Gampo Olilou de Brazzaville. Ces installations, en phase d’équipement, accueilleront les élèves à la rentrée scolaire 2017-2018.



Ce somptueux complexe scolaire, réalisé par la société chinoise WIETC, est fin prêt pour recevoir près de dix mille élèves qui suivront les cours d’enseignement général du secondaire premier et deuxième cycle.
 
Sur les 175 salles de classes que compte ce complexe scolaire, 26 sont déjà équipées et le reste est en passe de l’être. Des propos du constructeur, tout l’équipement, en dehors du laboratoire, sera en place avant la rentrée scolaire du 02 octobre 2017.
 
Cet ouvrage d’une architecture futuriste regorge, en son sein, un lycée de 75 salles de classes, ainsi qu’un collège de 100 salles de classes, à raison de 50 par vague. La capacité d’accueil par classe est de 54 élèves.

Le complexe scolaire Gampo Olilou est également doté d’un amphithéâtre de 350 places ; des logements de fonction destinés à aux équipes de maîtrise, c’est-à-dire les staffs administratifs du collège et du Lycée. On y trouve aussi une infirmerie et un gymnase de 3000 places assises.
 
Fruit du partenariat stratégique Congo-Chine, cette infrastructure scolaire ultramoderne dont la qualité et la structuration sont, à n’en point douter sa référence, est née des cendres du lycée de la Révolution et du CEG GAMPO OLILOU, consumés et dévastés par le sinistre du 4 mars 2012.
 
Le ministre Jean Jacques Bouya pense que ce complexe scolaire est l’exemple même de la volonté du Président de la République de mettre en place des structures scolaires adéquates, d’un standing  élevé, en vue de la modernisation et de la valorisation du secteur de l’enseignement.

«Le complexe scolaire Gampo Olilou est un référentiel doté d’un confort digne de ce nom », a renchéri le ministre Jean Jacques BOUYA.
Pour sa part, le ministre Anatole COLLINET MAKOSSO, s’est dit satisfait de l’évolution des travaux et a pris l’engagement d’en faire bon usage.








L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31