Le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou inauguré par le président de la République


Le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou a vibré, ce vendredi 6 octobre 2017, aux couleurs et au rythme de la cérémonie de son inauguration. Cette cérémonie d’inauguration fait suite à l’ouverture du complexe le 2 octobre dernier. Placée sous le haut patronage du président de la République, Denis Sassou N’guesso, cette cérémonie a connu la participation des corps constitués nationaux et diplomatiques.



Financé dans le cadre du partenariat stratégique entre la République du Congo et la République Populaire de Chine, le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou, construit sur une superficie de six hectares, est une composante du projet de reconstruction et de modernisation de Mpila-Ouenzé.
L’édification de ce complexe s’est principalement focalisée sur la construction de deux blocs administratifs distincts pour le lycée et le collège. Les deux blocs sont notamment composés d’un amphithéâtre de 364 places, d’une bibliothèque avec une salle de lecture attenante, d’un centre multimédia, des salles de réunions, des salles polyvalentes, des espaces de restauration, d’une infirmerie, d’une quarantaine de bureaux, de trois salles de professeurs et des blocs sanitaires.

Le caractère novateur de cet établissement tient à l’existence de douze salles de laboratoires équipées pour les langues, la physique, la chimie et les sciences de vie et de la terre.
La partie dynamique de l’école est composée de Sept bâtiments scolaires dont trois (3) pour le lycée et quatre (4) pour le collège, d’une capacité totale de 175 classes de 54 élèves, pour environ Dix mille  élèves.
A la médiane de ce complexe, se trouve un point de rencontre sur lequel a été érigé un Gymnase moderne redimensionné et mis aux normes olympiques pour recevoir certaines disciplines des onzièmes Jeux Africains, en 2015. Il offre 3000 places avec toutes les commodités et les installations sportives. 
 

A l’arrière-plan du gymnase, se déploie un terrain de football aux normes scolaires, qui complète les infrastructures sportives de cet établissement. Les douze bâtiments du complexe sont desservis par des voiries et allées piétonnes bétonnées et alimentées par les réseaux d’électricité et d’eau potable.
Par ailleurs, ce  complexe scolaire est doté de trois groupes électrogènes de relais dont deux groupes de 625 KVA pour le Lycée et le Collège et un autre de 375 KVA pour le Gymnase ; d’un forage d’eau profonde alimentant quatre bâches à eau.
Ce complexe est également doté de douze logements de fonction des équipes de maîtrise répartis équitablement entre le lycée et le collège et équipés chacun d’un potager, en vue d’une meilleure prise en charge de l’établissement.
L’aménagement des aires sportives et la construction d’un mur de clôture complètent le caractère holistique de ce complexe futuriste.

Démarrés en 2013, les travaux de ce chantier réalisé par la société chinoise WIETC, sous la maitrise d’ouvrage de la Délégation générale aux grands travaux et le contrôle de SOCOTEC, ont duré 31 mois pour un coût de 27 milliards 674 millions 276 Mille 618 francs CFA pour les infrastructures et 3 milliards 811 Millions 309 Mille 413 francs CFA pour la mise aux normes du gymnase et ses équipements.
Mitoyen du Mall de Mpila, voisin de la cité résidentielle, attenant au siège de la Mairie de Talangaï et du pittoresque Musée de l’histoire du Congo et en regard des deux tours jumelles de Mpila, le chantier du complexe scolaire Revolution-Gampo Olilou qui a mobilisé  Mille travailleurs Chinois et Congolais pourrait être considéré comme le prototype référentiel de l’infrastructure scolaire à dupliquer sur l’ensemble de la carte scolaire nationale. « Ceci pour une meilleure longévité, gage d’une sainteté en ce milieu sacré, appelé à forger l’esprit et à façonner l’homme, à le rendre maitre de son destin et artisan de l’évolution sociétale », a précisé le ministre de l’Aménagement , de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya.

Le ministre en charge des grands travaux a renchéri que le somptueux Complexe scolaire moderne Révolution-Gampo Olilou, dressé sur les cendres du Lycée de la révolution et du collège GAMPO OLILOU, met en branle quatre postulats  saillants, à savoir le  souvenir, le volontarisme du Président de République à moderniser les infrastructures scolaires, la satisfaction de millier d’élèves et d’enseignants à renouer avec l’école du quartier et la coopération agissante entre la République populaire de Chine et la République du Congo.
Il a vanté les mérite du président Denis Sassou N’guesso dont le volontarisme, la  serviabilité et la main travailleuse, toujours renouvelés, n’ont pas fini de monter les murettes, d’ouvrir les écluses et d’aplatir les montagnes. Allusion faite aux réalisations du Président congolais dans  le domaine de l’éducation pendant l’exécution des trois programmes de société entre 2002 et 2016, à savoir, La Nouvelle Espérance, le Chemin d’Avenir et  La Marche vers le développement.
Pour sa part, l’autorité locale, Marcel Nganongo,  l’administrateur maire de Ouenzé, dans son mot de bienvenue, a circonscrit l’assistance sur la genèse de l’infrastructure et la vision du chef de l’Etat sur les préoccupations de la jeunesse congolaise et son avenir à travers la construction des établissements scolaires, sur l’ensemble du territoire national. Une réponse, pour lui, à l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves. Le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou en est une des preuves tangibles. « Infirmer l’évidence, c’est confirmer sa propre cécité », a martelé le maire de l’arrondissement 5, Marcel Nganongo.

Construit en 1975, le lycée de Révolution juxtaposé du collège d’enseignement général Gampo Olilou, ont été soufflés par les déflagrations du sinistre du 4 mars 2012. Un drame sans commune mesure qui s’était abattu sur Ouenzé. Ces deux établissements scolaires, à l’instar des habitations environnantes ont été simplement enrayés de la carte de cette circonscription administrative.

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation tout en saluant le pragmatisme et les efforts du président de la République dans la construction des infrastructures scolaires pense que le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou synonyme de l’espoir est digne d’un établissement scolaire à la hauteur de la vision et des aspirations du chef de l’Etat, dans sa volonté de moderniser les structures scolaires et de leur octroyer toutes les commodités qui faillent à une école de son envergure. Une école qui consacre la renaissance.
« L’école est le berceau de la République, haut lieu du savoir, où l’on apprend à s’émanciper. L’école est au premier chef de garantir l’équité et les chances de tous les citoyens. Le président Denis Sassou N’guesso prône toujours une école agréable. La gloire de cette deuxième maison sera plus grande que la gloire de la première », a souligné le ministre de tutelle, Anatole Collinet Makosso.
 



Pour sa part, l’autorité locale, Marcel Nganongo,  l’administrateur maire de Ouenzé, dans son mot de bienvenue, a circonscrit l’assistance sur la genèse de l’infrastructure et la vision du chef de l’Etat sur les préoccupations de la jeunesse congolaise et son avenir à travers la construction des établissements scolaires, sur l’ensemble du territoire national. Une réponse, pour lui, à l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves. Le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou en est une des preuves tangibles. « Infirmer l’évidence, c’est confirmer sa propre cécité », a martelé le maire de l’arrondissement 5, Marcel Nganongo.

Construit en 1975, le lycée de Révolution juxtaposé du collège d’enseignement général Gampo Olilou, ont été soufflés par les déflagrations du sinistre du 4 mars 2012. Un drame sans commune mesure qui s’était abattu sur Ouenzé. Ces deux établissements scolaires, à l’instar des habitations environnantes ont été simplement enrayés de la carte de cette circonscription administrative.

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation tout en saluant le pragmatisme et les efforts du président de la République dans la construction des infrastructures scolaires pense que le complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou synonyme de l’espoir est digne d’un établissement scolaire à la hauteur de la vision et des aspirations du chef de l’Etat, dans sa volonté de moderniser les structures scolaires et de leur octroyer toutes les commodités qui faillent à une école de son envergure. Une école qui consacre la renaissance.
« L’école est le berceau de la République, haut lieu du savoir, où l’on apprend à s’émanciper. L’école est au premier chef de garantir l’équité et les chances de tous les citoyens. Le président Denis Sassou N’guesso prône toujours une école agréable. La gloire de cette deuxième maison sera plus grande que la gloire de la première », a souligné le ministre de tutelle, Anatole Collinet Makosso.









L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31