Les travaux du siège du parlement officiellement lancés


Le président de la République Denis SASSOU NGUESSO, a procédé, ce lundi 22 mai 2017 à Brazzaville, à la pose de la première pierre du nouveau siège du parlement. La cérémonie s’est déroulée en présence des présidents des deux chambres du parlement, du vice-ministre du commerce de la république populaire de chine et des corps constitués nationaux et diplomatiques.



Placé dans le cadre de la coopération économique entre les deux pays, ce nouveau siège du parlement est un don de la République populaire de chine.                                                                                          
Financé à hauteur de 34.492.640.000FCFA, ce joyau architectural qui sortira de terre au bout de 40 mois vient s’ajouter aux nombreux édifices flambant neuf qui surplombent déjà la ville capitale.


Situé en plein centre du quartier administratif, en face du commissariat central et du ministère de la justice, il constitue un triangle délimité par le boulevard Denis Sassou Nguesso, l’Avenue Charles de Gaulle avec à la base la voie d’accès à l’institut Louis pasteur et au Sommet par la place de la République. Trois discours ont ponctués cette cérémonie :
Le Maire de la ville  Hugues Ngouelondelé, qui a souhaité la bienvenue au vice-ministre du commerce de la République Populaire de chine QIAN Keming tout en rappelant les bienfaits de la coopération chino-congolaise vieille de 53 ans. Il a ensuite au nom des brazzavillois exprimé sa gratitude au président de la République Denis Sassou Nguesso  pour l’imposant complexe qui viendra arrimer Brazzaville aux autres grandes villes modernes.

L’occasion a été propice pour l’Ambassadeur de Chine au Congo d’exprimer le soutien sans faille du gouvernement chinois pour la mise en œuvre effective de cet imposant édifice qui fera surface au bout de trois ans des travaux. Le développement de ce projet, a-t-il révélé, fait suite au renforcement des liens d’amitié entre le Congo et la chine, à la faveur des visites d’Etat du président la République au cours de ces dernières années.
Dans son allocution de circonstance,  le Ministre de l’Aménagement du Territoire et des Grands Travaux a loué l’excellence de la coopération chino-congolaise, soutenue grâce au pragmatisme des deux présidents XI JINPING et DENIS SASSOU NGUESSO ; une coopération toujours « florissante, grandissante, palpable et dynamique », caractérisée par de nombreuse réalisations touchant presque toutes les sphères de la vie. Avant de présenter la fiche technique du futur siège du parlement qui offre une superficie totale de 4,5 hectares, le plan masse prévoit une superficie bâtie de 24 408 mètre carré dont 23 997 en superstructures et 411 mètre carré en infrastructure


Les voiries et les parkings calibrés pour 371 voitures, occupent une superficie14 541 mètre carrés, contre 8764 mètres carrés pour l’espace vert d’un taux de couverture de 24,3 %                                          Quant ’a l’anatomie des pavillons, elle dévoile, au rez de chaussée, aussi bien pour l’assemblée Nationale que pour le Sénat : 7 salles de réunion pour 50 personnes ; une salle de presse ; 2 salon VIP. 2 salles de commissions permanentes et auxiliaires et une salle de soins de santé.
Pour les élus : Un hémicycle de 500 places pour l’Assemblée nationale ; un hémicycle de 300 places pour le Sénat.
Il y a aussi : une salle des archives et bibliothèque ; des salles techniques et blocs sanitaires                                                         la mobilité ascendante et descendante est assurée par trois ascenseurs et des escaliers  
Les deux blocs  de deux blocs de l’Assemblée Nationale et du Sénat sont reliés par :
Une salle polyvalente comportant un hall pour banquets ; un salon VIP ; une cuisine ; une salle audiovisuelle ; des blocs d’aisance pour Dames et Messieurs etc…..

Poursuivant son propos, Jean Jacques BOUYA a déclaré, « A l’accomplissement de ce bâtiment, coquillage parfaitement intégré et intelligent, les parlementaires qui attendaient fiévreusement et depuis belle lurette, les meilleures conditions de travail, en auront pour assez optimiser l’exercice de cette noble fonction aux attentes variées et qui fait de plus en plus rêver.   Ce joyau aux multiples bienfaits, -il est bon de le dire-, est le reflet de la scintillante coopération entre nos deux pays. Une coopération foncièrement amicale et solidaire, dont l’essor est mu par une serviabilité sans commune mesure et une réciprocité d’intérêts au service des deux peuples ».   








L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31