Inscription à la newsletter

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Route nationale n°1


Lancés en octobre 2007, par le président de la République Denis SASSOU N’GUESSO, les travaux d’aménagement et de bitumage du 1er tronçon de la route nationale n°1 n’ont pas attendu le délai contractuel de 48 mois pour connaître leur achèvement.



En mission de travail, dans la partie sud du pays, une délégation d’experts conduite par le coordonnateur technique de la Délégation générale des grands travaux, Oscar OTOKA, s’est imprégnée de la réalité sur le terrain.

Long de 160km, le tronçon Pointe-Noire est complètement revêtu et dimensionné pour une classe de trafic T3, allant de mille à trois mille véhicules par jour.
Exécutés par l’entreprise China State Construction Engineering Corporation et contrôlés par l’ingénieur conseil EGIS International, les travaux de ce 1er module concernaient la construction d’une chaussée de 17m pour 2 voies de 4,5m chacune, en zone urbaine ; de 15m pour 4 voies de 3m, en section courante, séparée par une bande centrale de 30cm. Celle-ci est conçue de sorte qu’en cas de débordement, le conducteur est averti par le bruit des roues de son véhicule. La chaussée est rétrécie à 11m, en section montagneuse avec 2 voies de 4,5m chacune.

Les travaux concernaient également la construction de 301 dalots, de 8 ponts des murs de soutènement, de 3 postes de péage et de pesage, de 2stations de carburant, de 2 écoles et de 2 centres de santé intégrés.

Les travaux des postes de péage et de pesage des pks 8 et 151 sont terminés. La route est balisée. Les panneaux et bandes de signalisation sont placés, les dos d’Anne sont érigés le long du tronçon. Une manière d’interpeler les usagers au respect strict du code de la route. Le trafic s’intensifie au grand bonheur des chauffeurs.

Route nationale n°1
Les travaux des postes de péage et de pesage des pks 8 et 151 sont terminés. La route est balisée. Les panneaux et bandes de signalisation sont placés, les dos d’Anne sont érigés le long du tronçon. Une manière d’interpeler les usagers au respect strict du code de la route. Le trafic s’intensifie au grand bonheur des chauffeurs.
L’épine dorsale de l’économie nationale, la RN1 favorise, à n’en point douter, la circulation des biens et des personnes entre la côte atlantique et l’hinterland. Les effets sont déjà perceptibles dans les 2 sens.
Comme on aime à le dire, la route du développement passe par le développement de la route, les habitants des villages situés le long de la route nationale n°1, s’organisent dans les activités socioéconomiques et écoulent leurs produits vers les grands centres de consommation.

L’achèvement de ce tronçon, dont les travaux se sont avérés difficiles à cause de l’intolérance du relief et de la complexité du Mayombe, est un vrai challenge pour l’Etat congolais, particulièrement pour le président de la République. Ont reconnu le Délégué général aux grands travaux, Jean Jacques BOUYA, maître d’ouvrage délégué et Antoinette SASSOU N’GUESSO, l’épouse du chef de l’Etat.

Pour la réalisation de cet ouvrage la société CSCEC a mobilisé 2746 ouvriers congolais et 1027 Chinois. 8 ingénieurs expatriés et 30 techniciens congolais ont été également mobilisés pour la cause.
Les travaux du 2ème tronçon Dolisie/Brazzaville dont le lancement interviendra juste après la mise en service officielle du 1er par le président de la République sont très avancés.

Les travaux de ce 2ème module, long de 385km pour 375km de travaux à exécuter, porteront, entre autres, sur la construction de 528 dalots, de 6 postes de péage et de pesage, de 6 écoles, 6 centres de santé intégrés et de 33 ponts dont le plus grand est le pont sur le Djoué.
Ce 2ème tronçon s’annonce aussi difficile, au regard du relief et du climat des départements qu’il traverse.
Fruit du partenariat stratégique Congo-Chine, la RN1 est connectée à la nationale 2, à hauteur du village Yié, au pk 45, dans le district d’Ignié, département du Pool.